L’AÏKI-TAÏ-DÔ : Un Art Martial sans compétition

Par webmaster | dimanche 20 juillet 2014

Présents au forum des associations du Samedi 6 Septembre




Extrait de l'Ignymontain publié au mois de Février


L’AÏKI TAÏ DÔ : UN ART MARTIAL «MADE IN FRANCE»

IL N’Y PAS QUE LEUR NOM QUI SE RESSEMBLE. MALGRÉ QUELQUES DIFFÉRENCES NOTABLES, L’AÏKIDO ET L’AÏKI TAÏ DÔ SONT DES ARTS MARTIAUX BASÉS SUR LA MÊME PHILOSOPHIE.


Apparu en 1973, l’AÏki Taï Dô a été créé par le Français Gilles Perrier, un professeur d’éducation physique et sportive.

Titulaire de nombreux diplômes de professorat d’arts martiaux, ce dernier n’était pas totalement satisfait des différentes disciplines qu’il pratiquait.

Il souhaitait en effet échapper à la compétition et conserver l’efficacité des arts martiaux dans un cadre moral et éducatif. «L’objectif principal de l’AÏki Taï Dô est de mettre en place une défense proportionnée à l’attaque et la moins traumatisante possible pour l’adversaire», indique Thierry Bosset.

La méthode d’enseignement repose ainsi sur le développement de trois axes : gymnastique préventive et de santé (assouplissements, postures, respiration, concentration), self-défense issue de la synthèse de plusieurs arts martiaux (Aïkido, karaté, boxe française, lutte, judo...) et conseils de secourisme. «Nous donnons les notions légales d’assistance à personne en danger.

Nous encourageons également les pratiquants à obtenir l’AFPS, le diplôme de premiers secours, auprès des organismes compétents». Cette discipline complète compte aujourd’hui une trentaine d’adhérents à Montigny.


Lire l'article au complet en cliquant sur le lien ci-dessous :

2014-02-l-ignymontain-p.-14.pdf





Tags: Aucun
Catégorie : Aikitaido |